L'AUTO-GUIDAGE EN CUMA, UN ATOUT MAJEUR !!

Toutes les actualités
auto guidage evg
.
 










La CUMA des Eleveurs de la Vallée du Girou (EVG) a eu l’occasion d’essayer il y a 4 ans, une moissonneuse de démonstration équipée d’un auto guidage.

Les 2 chauffeurs, Aurélien Probst et Alexis Lescure-Rous, avaient apprécié le confort que cela pouvait amener sur une journée de travail.  Alors, lors du renouvellement de la moissonneuse de la Cuma, opter pour un système d’auto-guidage s’est rapidement imposé !

Une journée de formation a été nécessaire pour se familiariser avec ce nouveau système, et au bilan de la première saison (2017) les chauffeurs en relevaient déjà tous les atouts : « Pendant les grosses journées au blé on gagne 3 à 5 ha/jour et un confort de conduite surtout au soja », confie Alexis. Cela permet aussi d’optimiser l'organisation des journées: « On prend pleine coupe, avec une précision du système d’environ 10 cm dans les coteaux, beaucoup moins de fatigue surtout sur des grosses journées en céréales, et  toutes les parcelles (environ 270) sont répertoriées et enregistrées à l’avance dans le terminal de la moissonneuse ».

 

Dans la foulée, une démonstration pour le groupe tracteur avec un auto-guidage a été organisée.

 « Les adhérents ont pu le pratiquer, beaucoup l’ont apprécié » dit Aurélien. Alors au renouvellement du tracteur, l’auto-guidage est au centre des questions, « le plus difficile est de passer le cap au départ et de faire tomber les a prioris, une fois cela passé, les avantages sont multiples et quotidiens » confie Aurélien. Les 5 adhérents de ce groupe tracteur décident de franchir le pas en 2018 et d’opter pour un auto-guidage complet avec correction 3D (rattrapage du ripage), tous les outils sont enregistrés et configurés dans la console du tracteur, une simple sélection suffit lors de l’attelage !
 
auto guidage evg 2


« Confort et gain de temps sont un vrai plus, chez John Deere il y a une grande simplicité d’utilisation du système ». La majorité des adhérents travaille1 bande sur 2 à l’aller et l’inverse au retour, donc moins de contournière, moins de tassement du sol, gain de temps et de gasoil à l’hectare, peu de recroisement de zones déjà travaillées… Le tracteur a fait 1200 heures  l’an dernier alors qu’il en aurait fait à peine 1000 sans l’auto-guidage.

Bilan : malgré le surcoût à l’achat, le coût horaire du tracteur a baissé car il est plus utilisé que l’ancien.

« On fait confiance au guidage par exemple pour reprendre les terres quand on ne voit pas où l’on passe (poussières, obscurité…) en temps normal on aurait dû arrêter » dit Aurélien. Le tracteur a été renouvelé cette année et la question de l’auto-guidage ne s’est plus posée !

L’évolution future consistera à exploiter au maximum le système en valorisant la cartographie et la modulation par exemple. L’année prochaine le but est de démonter l’antenne de la moissonneuse (hors saison) pour la passer sur le nouveau semoir monograine afin d’avoir la coupure de tronçons.
Aurélien et Alexis concluent « en tout cas, on ne reviendra pas en arrière, c’est sûr ! »



 
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Après le tonnage record obtenu à l’automne 2020, la FDCUMA a hésité a engager une nouvelle collecte pour le printemps 2021.

Lire la suite de l'article

Le bord de champ est la zone qui sépare l’espace cultivé du bord de la parcelle.

Lire la suite de l'article

La fédération des Cuma du Tarn et la Cuma d’Alban ont proposé une journée d’essai et de démonstration d'outils servant à l’entretien et à la pose des clôtures qui s’est déroulée le Jeudi 1er Avri

Lire la suite de l'article