Trier les céréales en CUMA … un vrai avantage économique

Toutes les actualités
Trieur
L’InterCuma tri et traitement des semences de ferme portée par la Cuma de Monestiés a achevé sa seconde campagne à la mi-septembre : plus de 400 tonnes de céréales ont été triés et/ou traités pour 85 adhérents répartis sur 16 CUMA du secteur Ségala Tarnais.








Cette activité a le vent en poupe


Elle connait en une année une augmentation d’activité de 30% et l’adhésion de 3 nouvelles CUMA. Petit à petit le responsable de l’activité a su répondre aux besoins des adhérents en enrichissant le trieur de nouvelles grilles permettant de travailler toutes les tailles et formes, et, en négociant des tarifs plus qu’attractifs pour les produits de traitement vendus par la coopérative locale.
De la même façon le salarié a réussi en 2 campagnes à acquérir l’autonomie et le savoir-faire nécessaire au bon déroulement des chantiers et à la satisfaction des adhérents.
 
Quelques chiffres :
  • Le rendement moyen d’un chantier est de 2 T triées et/ou traitées à l’heure
  • Le chantier moyen est de l’ordre de 4.5 T par exploitation adhérente.
  • La facturation est, et restera, à 40 € la Tonne.
A ce coût se rajoute individuellement le coût des traitements facturés directement de la coopérative à l’adhérent sur présentation des quantités utilisées par chaque adhérent lors du passage de ce service complet sur l’exploitation.

En dehors des céréales à paille, la facturation se fait à l’heure (40 €/h en 2017) car les rendements varient beaucoup d’une variété à l’autre.


Parce que l’Intercuma tri de Monestiés nous démontre cette année encore que l’avantage organisationnel et financier est là pour l’exploitant qui adhère à cette activité, la FDCUMA est persuadée qu'il y a une place pour un autre trieur sur le département. Nos adhérents de cuma en ont sans doute une vraie nécessité et nous avons le savoir faire nécessaire pour mener un bien un tel projet. Dixit le responsable de l'activité pour l'Intercuma " Etre responsable de cette activité me demande nettement moins de temps que si devais m'occuper d'une activité ensileuse ou moissonneuse en cuma. Quelques coups de fil pour prévenir de l'arrivée de la machine, et le tour est joué. Nous avons aussi la chance d'avoir un salarié qui a su acquérir l'autonomie nécessaire pour mener à bien les chantiers"

Pourquoi pas une autre INTERCUMA Tri et Traitement sur le département ?

Pour pallier à des prix de matériels élevés, des diminutions d’hectare ou d’heure, développer une activité à plus grande échelle, l’InterCUMA est une possibilité : une CUMA adhère à une autre CUMA et l’activité nait ou se développe
La FDCUMA peut vous accompagner sur votre secteur pour mettre en œuvre un projet identique.

Contact Marie Kuhn au 05 63 48 83 14
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Les CUMA sont désormais éligibles au PASS Rebond Agri-valorisation Ce dispositif régional finance des investissements matériels et/ou immatériels qui concernent la transformation, la commercialisatio

Lire la suite de l'article

LA FAUCHE ENSEMBLE !! POUR AMELIORER LA QUALITE, GAGNER DU TEMPS, ET FAIRE DES ECONOMIES. Une activité qui crée de l’emploi et renforce les Intercuma.

Lire la suite de l'article