UN DOSEUR A FOIN POUR LES CUMA TARNAISES ?

Toutes les actualités
1
Aujourd’hui on compte de nombreuses installations de séchage en grange dans le département, plusieurs agriculteurs sont amenés à reconditionner en balles du foin séché en vrac. Pourquoi ? Et avec quel outil ? Et quelle organisation imaginer ?





DEUX RAISONS PRINCIPALES CONDUISENT LES EXPLOITANTS A CE TRAVAIL

  • Les installations sont devenues trop petites et il faut presser une partie de la récolte en balles pour libérer du volume de stockage pour les coupes suivantes
  • Les agriculteurs sont amenés à commercialiser du foin séché.
Déjà 2 bonnes raisons d’envisager l’utilisation d’un doseur à foin !!


MAIS QU'EST CE QU'UN DOSEUR A FOIN EXACTEMENT ?

Le doseur a foin est un outil qui sert au reconditionnement en balle de foin stocké et seché en vrac.

Il existe 2 grandes formes de doseurs à foin 

La première : le doseur est attelé porté au tracteur. Le doseur dispose lui aussi d’un attelage et d’un embout de prise de force pour y adapter la presse. Le foin est déposé par la griffe de l’installation de séchage dans le cône pour ensuite être dirigé vers le pick-up de la presse via deux démêleurs et un tapis.

Le débit de chantier varie de 10 à 20 t/ h selon la nature des fourrages et la capacité à alimenter le doseur.
Les balles sont évacuées au fur et à mesure.
1

La deuxième : le doseur peut se présenter sous la forme de remorque sur laquelle le tracteur va monter avec la presse attelée. Le foin est déposé par la griffe dans l’entonnoir situé à l’avant du tracteur pour ensuite être dirigé vers le pick-up de la presse via deux démêleurs et un tapis qui passe sous le tracteur.
Le débit de chantier varie également de 10 à 20 t/ h selon la nature des fourrages et la capacité à alimenter le doseur.
Les balles sont aussi évacuées au fur et à mesure.

 
2

Enfin Il y a également la possibilité d’adapter un doseur à foin type « presse à cartons », utilisé aujourd’hui en poste fixe, en version mobile sur une remorque agraire. 
3
 

LES REFLEXIONS EN COURS 


Cet été, les deux premiers systèmes présentés ci-dessus ont fait l'objet d'une démonstration organisée par la FDcuma de l'Aveyron et la Cuma de Foumérous. Cette dernière porte aujourd'hui un projet départemental sur l’acquisition d’un doseur à foin. Sans encore avoir fait le choix technique, la cuma de Foumérous a déjà recensées 1500 tonnes de foin en vrac a reconditionné et a validé le fait de créer cette activité en service complet sur le département de l'Aveyron.
 

ET LE TARN DANS CETTE REFLEXION ? 

Déjà quelques exploitations tarnaises se sont montrées intéressées par ce principe de reconditionnement de foin, pour augmenter leur capacité de séchage en grange.
Un tel outil aurait effectivement toute sa place dans une logique Cuma de mise en commun du matériel car il va servir 1 à 2 fois par an par exploitation. Il peut être utilisé en fin d’hiver pour vider les dernières cellules afin de préparer la nouvelle saison ou bien après la 1ère coupe séchée pour libérer la place à la 2ème coupe et ainsi souvent éviter d’ensiler la 1ère coupe par manque de place…
 

Un doseur à foin en Cuma peut être envisagé de plusieurs manières à l’échelle départementale 

  • La Cuma achète et met à disposition uniquement le doseur à foin, avec un coût à la tonne en fonction du volume annuel. Inconvénient : qui fournit la presse ? et perte de temps à la mise en place du chantier à chaque exploitation.
  • La Cuma achète le doseur à foin, la presse adaptée et propose l’ensemble à l'adhérent qui l’utilise sur son exploitation. Attention à la mise en œuvre du chantier et au temps d’adaptation !
  • La Cuma propose un service complet pour cette prestation : tracteur + chauffeur + doseur + presse avec un calendrier et une organisation définis afin de limiter les déplacements. Le fait d’avoir un salarié sur cette activité permet également de mobiliser moins de monde sur l’exploitation (1 pers à la griffe, 1 pers au tracteur et 1 pers qui évacue les balles)

La FDCUMA souhaite accompagner cette reflexion auprès des cuma tarnaises. Si suffisamment d’agriculteurs tarnais se révèlent intéressés par cette solution de reconditionnement de foin, il sera possible d'initier une étude de faisabilité d'un tel projet sur notre département.

Pour plus de précisions ou pour manifester votre intérêt, merci de contacter Sébastien Jalby à la FDCUMA du Tarn au 06.30.92.25.98

Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Après le tonnage record obtenu à l’automne 2020, la FDCUMA a hésité a engager une nouvelle collecte pour le printemps 2021.

Lire la suite de l'article

Le bord de champ est la zone qui sépare l’espace cultivé du bord de la parcelle.

Lire la suite de l'article

La fédération des Cuma du Tarn et la Cuma d’Alban ont proposé une journée d’essai et de démonstration d'outils servant à l’entretien et à la pose des clôtures qui s’est déroulée le Jeudi 1er Avri

Lire la suite de l'article