Diagnostiquer son Matériel

Contrôle de pulvérisateur

Quels sont les appareils concernés ?

  • Rampes de plus de 3 m
  • Atomiseurs arbo et viti
  • Appareils à désherber (rampes localisatrices, lances, quad, horticole)
  • Station de traitement des semences
  • Combiné : semoir, bineuse, planteuse

Quand ?

Pour les appareils neufs le contrôle se fait 5 ans après la mise en service. Puis les appareils sont soumis à un contrôle quinquénnal.
A partir de janvier 2021, le contrôle se fera tous les 3 ans !!

Comment préparer son pulvé avant le contrôle ?

Préparer son pulvé avant le contrôle



La FDCUMA du Tarn est membre de l’association Ecoréglage qui rassemble également les fédérations des CUMA du Tarn et Garonne, de Haute-Garonne, les Chambres d’agriculture de l’Aveyron, du Tarn et du Tarn et Garonne, et l’EPLEFPA de Moissac.
ECOREGLAGE est une structure agrée pour le contrôle obligatoire des pulvérisateurs par le GIP Pulvé depuis le 2 mars 2009.


Contacts à la FDCUMA :

Pour connaître nos tarifs, obtenir un rendez-vous pour un contrôle : Claire BERTOLOTTI - claire.bertolotti@cuma.fr - 05.63.48.83.14
Pour une information technique sur les pulvérisateurs, la règlementation : Sébastien JALBY - sebastien.jalby@cuma.fr - 06.30.92.25.98


Plus d’info : http://www.ecoreglage.fr/



Vérification des engins de levage


Depuis le 9 juin 1993, il y a obligation pour tout chef d'entreprise (dont les agriculteurs, les responsables de CUMA,…), de faire procéder à des vérifications périodiques des appareils et accessoires de levage (chargeurs frontaux, chargeurs télescopiques, nacelles, remorques élévatrices, ...etc. ).

Cette vérification doit avoir lieu tous les ans pour les appareils de manutention de charges (fumier, terre,…) et tous les six mois pour les appareils de levage (matériaux de construction…).

Par ailleurs, depuis ler avril 2005, le chef d'établissement doit également tenir à jour un carnet de maintenance de l'appareil.
La FDCUMA du Tarn propose aux agriculteurs et aux CUMA du département un service de vérification périodique des engins de levage (VGP) pour tout engin de manutention : chargeur télescopique, chargeur frontal, pelle mécanique, chariot élévateur, mât élévateur.

Le technicien machinisme est habilité à faire cette opération, sa formation initiale et le suivi de formations spécialisées, lui permettent de réaliser les VGP.

Renseignements, devis et rendez-vous auprès de :

Sébastien JALBY - sebastien.jalby@cuma.fr - 06.30.92.25.98


Contrôle performance moteur (Banc d'essai)

Diagnostiquer son tracteur pour :

• détecter les dysfonctionnements du tracteur,
• réduire la consommation de carburant,
• se faire conseiller sur des techniques de conduite plus économes.

Un diagnostic permet une économie moyenne de :

• 900 litres de carburant par an pour un tracteur de 100 Ch effectuant 600 h/an
• 3,5 tonnes de CO2 non émis

Les essais de performances effectués sur les moteurs de tracteurs montrent qu’un moteur sur 3 est mal réglé et que deux tracteurs sur trois sont mal utilisés. Les problèmes les plus fréquemment rencontrés sont : surpuissance et manque de puissance, surconsommation, et pour les tracteurs de plus de 1 500 heures : tarage des injecteurs, réglage soupapes, calage pompe et régulateur.

Seul un passage au Banc d’Essai Moteur (BEM) permet de mesurer précisément les caractéristiques du moteur d’un tracteur afin d’analyser son état de santé. C’est à partir de ces résultats que l’on peut prévoir des réglages ou, dans tous les cas ; même si tracteur est bien réglé ; adapter sa conduite aux performances du moteur pour économiser du carburant.

De nombreux paramètres sont contrôlés (puissance, débit de pompe injection, consommation spécifique, couple, analyse de gaz…) et comparés aux essais officiels. A partir des résultats obtenus, une analyse complète et sérieuse est remise : bilan moteur, conseils de réglages, de réparation, et d’entretien.

Pour tous renseignements, votre contact :

Sébastien JALBY - sebastien.jalby@cuma.fr - 06.30.92.25.98


Plaquette BEM

 

Partenaires