Territoire

Un projet 2 en 1 : Maitriser les charges en gagnant en autonomie

La possibilité de trier toutes les catégories de semences est enfin présente en CUMA sur le département du Tarn.
En ce début d’année, la Cuma de Monestiés lance l’idée de mettre en place une unité de triage et de traitement des semences mobiles en Cuma dans un objectif affiché de diminuer les coûts pour l’agriculteur et de maîtriser la qualité. Un tel projet ne peut s’envisager qu’à plusieurs Cuma pour atteindre un volume suffisamment important pour que l’activité proposée soit viable. Aussi, la Cuma de Monestiés, accompagnée de la FDCUMA, invite...

Comment se passe la moisson en CUMA ?

Le Tarn compte 14 CUMA équipées de moissonneuse-batteuses (18 outils). L’âge du Parc matériel varie de ancien à très récent ; en effet la moissonneuse la plus ancienne fête ses 30 ans cette année et un tiers du parc matériel a été acheté ou renouvelé ces 3 dernières années. Plusieurs organisations sont mises en place ; de chaque adhérent qui conduit la machine, à l’adhérent qui assure les chantiers pour tous, jusqu’au salarié attitré pour la conduite des machines les plus récentes et les plus sophistiquées. Difficile d’évoquer la moisson en CUMA sans parler de la plus ancienne CUMA de battage, celle de Belcastel qui réalisait en 2011 son vingtième renouvellement de moissonneuse.
BELCASTEL, une CUMA inscrite dans la durée, l’efficacité et la solidarité.  Les adhérents, pour certains issus de la 4ème génération,  perpétuent les fondamentaux coopératifs et l’intérêt de l’achat en groupe. Créée en avril 1940, la Cuma s’appelait alors Coopérative Agricole de culture mécanique de Belcastel. A cette époque, Le Baron de Belcastel fait partie des nombreux adhérents à la coopérative, de même que...

Un président aux fourneaux !!

Le conseil d’administration de la CUMA de Tonnac a profité de la tenue de son assemblée générale pour faire un point avec ses adhérents sur les différentes réflexions en cours au sein de leur structure.
Pour répondre à de nouvelles préoccupations en terme de pratiques culturales tout en tenant compte : de futurs départs en retraite, du vieillissement du matériel, et de la difficulté à renouveler du matériel faute de volume ; Thierry Maffre, président de la CUMA de Tonnac a invité Vincent Tressols, président de la Cuma Des Bastides (géographiquement voisine) pour faire un point sur la situation relativement semblable des deux CUMA. Les conseils d’administration des 2 Cuma se posent les mêmes...

UN GRAND MERCI POUR TOUT CE QUE VOUS AVEZ FAIT

La Cuma de Viviers les Montagne a tenu son assemblée générale le mardi 21 Mars dans la salle de réunion du hangar de la CUMA. L’occasion pour Jacques Montagné, son président, le conseil d’administration, et ses adhérents, de rendre un bel hommage à Jackie et Christian Boutonnier qui ont marqué de leur empreinte cette belle CUMA.
Investis pendant plusieurs décennies au sein de la CUMA, Christian en tant que président, Jackie en tant que trésorière et secrétaire, le couple a su amener une belle cohésion dans la vie de la CUMA, en accueillant nombre de réunions du conseil d'administration chez eux, en donnant beaucoup de temps, et en réservant des fins de réunion toujours sympathiques marquées par le partage d 'une friandise et d 'une bonne bouteille. Jacques remercie plus particulièrement Jackie qui a défendu bec et...

Un déchaumeur flambant neuf pour la CUMA de Réalmont !!

Créée en 1988 avec 30 adhérents autour de l’achat d’un épandeur à chaux, la Cuma de Réalmont-Laboutarié est positionnée aujourd’hui dans le paysage agricole avec 55 adhérents et 36 matériels (semoirs, bineuses, décompacteur, cultipacker, faucheuses, enrubanneuse, …). La Cuma compte beaucoup d’adhérents engagés également dans les Cuma voisines notamment sur les automoteurs. En effet, la traversée du Dadou* via le pont de La Lande; n’est pas possible avec du matériel trop lourd ou trop large, la Cuma de Réalmont a donc toujours été limitée dans ses choix d’investissements
Loin de se décourager de ce « désavantage » topographique, les adhérents de la Cuma de Réalmont maintiennent la dynamique et veulent disposer de matériel performant. Aussi l’assemblée générale de 2016 constate que les disques trainés que possède la Cuma sont vieillissants et difficiles à régler, il est temps de posséder un matériel plus opérationnel. L’idée d’un déchaumeur porté est alors lancée… Après...

CUMA d’ALBAN : 30 ans à l’écoute des agriculteurs locaux

A l'occasion d'une soirée festive, la CUMA d'Alban a soufflé ses 30 bougies le vendredi 31 Mars.
12 exploitations à l’initiative de la CUMA La Cuma voit le jour le 1er avril 1987 sur l’initiative de 12 exploitants qui souhaitent acheter en commun un ordinateur pour réaliser les comptabilités individuelles et un girobroyeur (toujours là en 2017 !!). A l’époque 30 000 francs sont nécessaires pour s’équiper d’un ordinateur et d’un logiciel de comptabilité !! Ces 12 adhérents sont dispatchés sur l’ensemble du canton d’Alban et communes voisines, c’est d’...

Communication entre adhérents, administrateurs et salariés : un atout de réussite !

La communication via différents outils : réunions, un bulletin d’information, panneaux de signalisation, planning, noter … l’implication de tous est nécessaire
La communication au cœur du fonctionnement de la Cuma de St Pierre de Trivisy Né en 1983, la CUMA de St Pierre a connu une croissance régulière : augmentation du nombre d’adhérents, développement des activités : nouveaux matériels, hangar, mise en place de services complets, mise à disposition de salariés. « Ce développement suppose cadrage, recadrage, suivi, implication, sinon ça peut déraper » Aussi le conseil d’administration de la CUMA met un...

CUMA de Brens : un semoir direct au service de la vigne.

Préserver et enrichir le sol de la vigne, Transmettre un sol non dégradé aux générations futures.
Semer des couverts végétaux entre les rangs de vigne Le président de la CUMA de Brens, Pascal PELISSOU, l’essaye en 2008 à titre individuel avec un matériel auto-construit. Il a la conviction que cette technique qu’il utilise dans les céréales pourrait aussi faire ses preuves dans la vigne : « meilleure est la terre …, meilleures sont les céréales, meilleure sera la vigne ?! ». En 2013-2014, ce besoin d’augmenter la...

La CUMA des Coteaux de Maurens retrouve un second souffle

Quel avenir pour la Cuma ? 2015, la Cuma compte 8 adhérents. 2 adhérents vont partir à la retraite. 2015-2016, la Cuma rebondit avec 2 nouveaux adhérents, 2 nouveaux outils (déchaumeurs), un tracteur renouvelé et d’autres projets.
Fin 2013, la CUMA doit faire face à des diminutions d’heures « tracteur »  (1 adhérent a des problèmes de santé, confiant ses travaux à une entreprise. Un autre adhérent part à la retraite).  La CUMA passerait donc de 1 000 à 400 heures (de 4 à 6 adhérents). La CUMA décide de rallonger la durée d’amortissement. Mais des interrogations apparaissent concernant l’avenir de la CUMA …. Le trio de tête se mobilise pour trouver des solutions,...

Le tracteur en CUMA : c’est fait !!!!

.
Objectif :  Maîtriser, écraser, compresser les charges de mécanisation … en particulier, le plus gros poste LA TRACTION           En janvier 2016, 2 adhérents ont besoin de changer leur tracteur. On leur propose un tracteur d’occasion relativement cher avec déjà beaucoup d’heures au compteur. A cela il faut...

Pages

S'abonner à Territoire

Partenaires