A la une

La gestion collective de l’activité semis direct : la CUMA du Lautrecois partage son expérience.

En 2016, près de 200 adhérents de CUMA sont engagés dans un outil de semis direct sur 18 semoirs utilisés par 14 CUMA sur le département du Tarn. Le semoir ne fait pas tout, il faut s’approprier cette technique simple mais exigeante. Utiliser en regarnissage de prairie ou en outil de pointe sur l’exploitation, les avantages de cette pratique sont multiples : économiser des charges de mécanisation, gagner du temps et maitriser les coûts de production. Des adhérents se forment, sèment des couverts végétaux, deviennent pionniers en agriculture de conservation.
Comment aborder le collectif sur cette activité ? La Cuma du Lautrecois investit dans son premier semoir de semis direct en 2004 suite à la motivation d’un groupe de 10 adhérents. La motivation à ce moment-là est surtout économique...

Un pulvérisateur pour « soigner » la vigne tout en respectant l’environnement, l’opérateur et le voisinage ….

Dans le contexte actuel de limitation de l’utilisation des intrants phytosanitaires, l’utilisation des pulvérisateurs à panneaux récupérateurs apparaît pertinente pour parvenir de manière pragmatique et dès le court terme à répondre aux enjeux fixés.
En ce début d’année 2017, la Cuma de Lapeyrière engage une réflexion pour le renouvellement d’une machine à vendanger et d’un pulvérisateur vigne. Si pour la machine à vendanger la réflexion est somme toute...

Un projet 2 en 1 : Maitriser les charges en gagnant en autonomie

La possibilité de trier toutes les catégories de semences est enfin présente en CUMA sur le département du Tarn.
En ce début d’année, la Cuma de Monestiés lance l’idée de mettre en place une unité de triage et de traitement des semences mobiles en Cuma dans un objectif affiché de diminuer les coûts pour l’agriculteur...

LE SOL AU COEUR DE VOTRE EXPLOITATION

Une journée technique est proposée aux agriculteurs le Mardi 26 Septembre à Moularès afin de promouvoir des techniques agricoles performantes à la fois pour améliorer les propriétés des sols agricoles,  alléger le temps de pr...

Comment se passe la moisson en CUMA ?

Le Tarn compte 14 CUMA équipées de moissonneuse-batteuses (18 outils). L’âge du Parc matériel varie de ancien à très récent ; en effet la moissonneuse la plus ancienne fête ses 30 ans cette année et un tiers du parc matériel a été acheté ou renouvelé ces 3 dernières années. Plusieurs organisations sont mises en place ; de chaque adhérent qui conduit la machine, à l’adhérent qui assure les chantiers pour tous, jusqu’au salarié attitré pour la conduite des machines les plus récentes et les plus sophistiquées. Difficile d’évoquer la moisson en CUMA sans parler de la plus ancienne CUMA de battage, celle de Belcastel qui réalisait en 2011 son vingtième renouvellement de moissonneuse.
BELCASTEL, une CUMA inscrite dans la durée, l’efficacité et la solidarité.  Les adhérents, pour certains issus de la 4ème génération,  perpétuent les fondamentaux coopératifs et l’intérêt...

Un président aux fourneaux !!

Le conseil d’administration de la CUMA de Tonnac a profité de la tenue de son assemblée générale pour faire un point avec ses adhérents sur les différentes réflexions en cours au sein de leur structure.
Pour répondre à de nouvelles préoccupations en terme de pratiques culturales tout en tenant compte : de futurs départs en retraite, du vieillissement du matériel, et de la difficulté à renouveler du matériel faute de volume ; Thierry...

Pages

Partenaires